donRadio Haïti news : Se radyo pa nou

Ecouter la radio

Télécharger l'application android

For donation / support

don don don

Le site comptabilise 37732 visite(s)

« Les bandits ne seront jamais des artisans de paix », a déclaré le Premier ministre Henry

Le Premier ministre Ariel Henry a affiché, le lundi 25 septembre 2023, un optimisme complet quant au déploiement, dans les prochains jours, d’une force multinationale de sécurité dans le pays. Il a mis la population en garde contre la démarche des bandits qui cherchent à se faire passer pour des artisans de la paix.

bandits

Lors d’une conférence de presse, lundi 25 septembre 2023, au salon diplomatique de l’aéroport international Toussaint Louverture, le Premier ministre Ariel Henry a fait le bilan de sa participation à la 78e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies à New York. Ariel Henry en a profité pour mettre la population en garde contre une démarche trompeuse des bandits armés

Dans son intervention, le Premier ministre Ariel Henry a attiré l’attention, sans le mentionner, sur le caractère fallacieux d’un nouveau regroupement de plusieurs chefs de gangs notoires qui laissent croire qu’ils veulent la paix.

Pour le chef de la Primature, les bandits ne seront jamais des agents de paix. Il revient aux forces de l’ordre de les mettre hors d’état de nuire pour faire revenir le calme dans le pays.

[Joumou pa donnen kalbas, gang pa nan viv ansanm]. Les gangs ne sont pas des artisans de paix. Les gangs armés sont synonymes de discorde, de division. Ceux qui les supportent ne peuvent pas faire des projets de société pour le pays », a-t-il lâché.

« Les actes des bandits à Carrefour-Feuilles et à Saut-d’Eau plus récemment montrent clairement que les bandits restent des bandits et qu’ils sont des criminels et des assassins », a-t-il soutenu.

Dr Ariel Henry a, par ailleurs, salué les efforts consentis par la PNH dans sa lutte contre les gangs armés. Il promet que « le gouvernement continuera d'appuyer la police nationale jusqu’à ce que le pays bénéficie d’un soutien pour résoudre le problème de l’insécurité définitivement ».

Rivière Massacre: «les négociations entre Haïti et la République dominicaine n’ont jamais cessé », révèle le Premier ministre Henry

Malgré la fermeture des frontières, de façon unilatérale par le président dominicain Luis Abinader, Haïti n’a jamais mis un terme aux communications avec la République dominicaine.

« Nous avons des canaux de communication constante avec la République dominicaine. Je dis bien constante», a déclaré le chef du gouvernement au salon diplomatique de l’aéroport international Toussaint Louverture qui réagissait sur l’absence de rencontres bilatérales entre Haïti et la République dominicaine à New York.

« Nous avons un différend. Comme le croit l’État haïtien, c’est par le dialogue que nous arriverons à une solution qui, certainement, sera dans l’intérêt des deux pays», a dit Ariel Henry.

Le Premier ministre en a profité pour réaffirmer la position de son gouvernement sur la question de la construction du canal sur la rivière Massacre. « Le gouvernement ne compte pas faire machine arrière. Notre voisin doit comprendre que de la même façon qu’il utilise l’eau de la rivière Massacre pour irriguer ses terres, Haïti a également ce même droit. Je veux souligner à l’attention de nos voisins que ce n’est ni la force, ni les mouvements de l’armée, encore moins les intimidations qui permettront de trouver une solution au problème auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, mais dans le dialogue et le respect mutuel ».

Ariel Henry n’était pas cependant en mesure d’esquisser les détails du projet global de son gouvernement pour la plaine de Maribaroux. « Pour la plaine de Maribaroux il y a un projet. Mais c’est dans le dialogue qu’on va voir comment implémenter ce projet. Il y a des négociations en cours. On ne peut pas anticiper la fin», a déclaré le Premier ministre.

Le mercredi 13 septembre 2023, les représentants des gouvernements d’Haïti et de la République dominicaine se sont réunis à Santo Domingo afin de trouver une solution définitive au problème de l’utilisation équitable des ressources en eau de la rivière Massacre. Alors que les émissaires haïtiens étaient en République dominicaine, le président Luis Abinader a annoncé la fermeture des frontières maritime, terrestre et aérienne.

© copyright radiohaitinews.com


Adresse : Rue Guerrier #39 Marmelade Haïti, département de l’Artibonite.
Téléphone:(509) 3921-0885 / (509) 4126-5198 (WhatsApp). International:(508) 861-4150.
E-mail: abnerpreval58@yahoo.com